Le Guêpiot

Max Milo

$12.00 $29.95
Viviane Villamont / Gros format souple
À sa parution, voici une quinzaine d’années, ce roman d’une enfance de petite fille connut un succès immédiat. Mais non surprenant : chacun, et chacune, y reconnaissait sa réalité ou celle d’une autre. Le lecteur croit feuilleter un album de photos trop familières. Nulle surprise qu’on en ait tiré un film. Les années n’y ont rien fait : ces pages conservent leur émotion intacte. Avec son écriture simple et juste, Viviane Villamont a réussi le symétrique d’un autre célèbre roman de l’enfance, La Maternelle, de Léon Frapié, posté en 1904, à l’autre bout du siècle. Chaque époque, en effet, a son roman de l’enfance, et Le Guêpiot est celui du XXe siècle déclinant, époque qui s’était voulue et se croit encore affranchie de ce qu’on appelle si commodément "les erreurs du passé". À son insu, sans prétentions ni déchirements théâtraux, dans ce récit-roman qui est un ravissant crève-coeur, si l’on peut ainsi dire, Viviane Villamont pose sans le dire les questions que chacun élude au fil des jours : est-il une enfance heureuse ? L’enfant est-il une éternelle victime ? Au nom de quoi ces géants que sont les adultes peuvent-ils justifier que l’enfant subisse les convulsions de leurs vies ? Un roman qu’on n’oublie pas.