Le Saint Suaire : La vérité cachée

Ramuel

$15.00 $35.95
Daniel Castille / Gros format souple

1105

Le 13 octobre 1988, la Science déclarait que l'étoffe (sic) de Turin était bien d'origine moyenâgeuse (1260-1390).

L'Église, par la bouche du Pr. Gonella, qualifia les vives tensions entre les historiens, les scientifiques et les communautés chrétiennes tenantes de la véracité du Suaire, de réactions émotionnelles, tandis que de son côté Mgr Ballestero réaffirmait que cette icône restait cependant un objet exceptionnellement évocateur des souffrances du Christ.

Une partie de plus en plus importante de la communauté scientifique, toutefois, reprit à son compte les travaux d'une autre commission d'enquête et abonda dans le sens de l'authenticité.

Il fut donc décidé de mettre en place une parade exégétique échappant à la Science, puis on fit appel à la Foi, pour les croyants, ce qui arrangea tout le monde, même si le pape murmurait encore qu'il s'agissait bien d'une relique.

Ainsi tombaient de nouveau dans les oubliettes de l'Histoire les travaux du Dr. Barbet et ceux du Dr Mérat.

Nous allons donc leur redonner une actualité nouvelle et inattendue...