La fille du brigand

Nota bene

$4.00 $8.95
Eugène L'Écuyer / Poche
La fille du brigand (1844) est une oeuvre phare pour qui veut comprendre les tendances et les tensions de l'imaginaire au milieu du XIXe siècle. Comme les romans de Philippe Aubert de Gaspé fils, de Joseph Doutre et de Pierre Georges Boucher de Boucherville, le roman d'Eugène L'Écuyer appartient pour une bonne part à l'esthétique dite gothique, c'est-à-dire que l'auteur donne une place importante au terrifiant et au frénétique dans son intrigue. La fille du brigand trace pour le lecteur d'aujourd'hui un portrait éloquent - et même frémissant - de l'inconscient collectif et de l'imaginaire québécois à une époque où les Canadiens vivaient sans doute encore sous l'effet du choc de la Rébellion des Patriotes. Eugène l'Écuyer (1822-1898) partage sa vie entre le notariat et l'écriture. En plus de collaborer à une douzaine de journaux et de revues, il est le rédacteur du Moniteur canadien (1850 à 1852) et de l'Ère nouvelle (1854).